Formation Drainage Autogène

Formation présentielle – 9 jours

Drainage autogène

Durée : 9 jours, formation présentielle

3 modules de 3 jours

  • Inscription : 625€
  • Module 1 : 625 €
  • Module 2 : 625 €
  • Module 3 : 625 €
Drainage Autogene P2R (1)

À propos du drainage autogène

Dans la prise en charge des maladies respiratoires obstructives, le drainage autogène a fait ses preuves (grade B). Le drainage autogène (DA) a été initié dans l’asthme et validé dans la mucoviscidose par L’airways Clearance Technique Review of IPGCF (International Physiotherapy for Cystic Fibrosis). Le drainage autogène n’a jamais été aussi actualisé qu’aujourd’hui pour répondre de façon personnalisée et efficiente aux problématiques complexes de chaque patient. Vulgarisé à tort comme un drainage autonome et une technique d’expiration douce et lente, il permet en réalité, de mettre le patient et le kinésithérapeute en connexion pour que chaque cycle respiratoire procure un mieux-être ventilatoire. Parce que les pathologies respiratoires sont souvent chroniques, l’adhérence du patient au traitement dépend des bénéfices qu’il en retire.

Le drainage autogène est retenu comme la technique de désencombrement bronchique préférée des patients. Guidé par les mains du kinésithérapeute, le patient devient expert de son souffle. Le drainage autogène s’intéresse à la physiologie de la pompe respiratoire, sa physiopathologie mais aussi à l’optimisation des aides instrumentales (Aérosols, PEP, Spirométrie incitative, Sangle thoracique, Simeox…).

→ Le drainage autogène : une autre méthode thérapeutique.

Des patients en pratique

Kinésithérapeutes formés en 2021

Note de satisfaction : 4,8/5

Objectifs de la formation drainage autogène

  • Mener un bilan pertinent afin de comprendre et analyser le profil ventilatoire du patient et d'identifier les « Red Flags »
  • Construire une séance adaptée et efficiente
  • Gérer les situations complexes
  • Anticiper les problématiques futures
  • Participer à l'ETP (Education Thérapeutique des Patients)
Drainage Autogene P2R (6)

Profil des apprenants

Pour qui ?

  • Kinésithérapeutes
  • Médecins
  • Étudiants en kinésithérapie

Pré-requis

  • Diplôme d'état en masso-kinésithérapie
  • Docteur en médecine
  • Certificat de scolarité de l'IFMK

Informations pratiques

Capacité d’accueil

Entre 15 et 30 apprenants

Accessibilité

Accessible aux personnes à mobilité réduite.

En cas de handicap visuel ou auditif, merci de nous contacter préalablement pour étudier une adaptation du contenu ou les autres dispositions possibles.

Procédure d’inscription

  1. Sélectionnez la formation ayant le lieu et la date qui vous convient ;
  2. Précisez le nombre de participants ;
  3. Cliquez sur « continuer » et remplissez le formulaire d’inscription.

La procédure sera finalisée par l’envoi d’un mail de confirmation.

Modalités de paiement

  • 625 euros à payer à l’inscription.
  • 625 euros à payer au plus tard 1 mois avant le module 1
  • 625 euros à payer au plus tard 1 mois avant le module 2
  • 625 euros à payer au plus tard 1 mois avant le module 3

625 euros seront retenus en cas de désistement de moins d’un mois avant le début de la formation.

Paiement par virement à la société P2R.
IBAN: FR76 3002 7170 5500 0201 7850 171

Drainage Autogène P2R Formation

Contenu de la formation

Les 3 modules sont indissociables les uns des autres.

Module 1

2
3

  • L’appareil respiratoire :
    • son anatomie et sa physiologie
    • sa mécanique ventilatoire et physique : volume, débit, vitesse
    • physiopathologie / EFR
  • Le patient :
    • sa physiologie respiratoire en pratique
    • les mains du thérapeute posées sur sa pompe respiratoire
  • Les voies aériennes supérieures :
    • le nez = organe incontournable
    • atelier pratique
  • Le désencombrement bronchique :
    • bases fondamentales
    • asynchronisme ventilatoire
    • aérosolthérapie
  • Principes du drainage autogène :
    • démarche clinique
    • qualité de l’inspiration et de l’expiration
    • la main du praticien

Module 2

2
3

  • Le drainage autogène :
    • lever les freins à l’écoulement de l’air
    • "la cohérence respiratoire"
    • gérer la toux et les situations complexes
  • Le nourrisson :
    • les particularités anatomo-physiologiques du nourrisson
    • le drainage autogène assisté
  • Aides instrumentales :
    • les connaître pour les choisir
    • les adapter en fonction du patient
    • les optimiser à la situation
  • Activités physiques :
    • mobilité et respiration
    • muscles et respiration
    • introduction à la réhabilitation respiratoire

Module 3

2
3

  • Le point sur le drainage autogène :
    • dans vos cabinets
    • dans vos services hospitaliers
  • La pompe respiratoire :
    • interactions entre système respiratoire et système myo-ostéo-articulaire
    • repérer et analyser les restrictions de mobilité
    • les traiter pour lever les freins externes à l’écoulement de l’air
  • Le patient :
    • du soin au quotidien
    • passer de l’expertise de la maladie à l’expertise du mieux-être respiratoire

Équipe pédagogique

Créée à l’initiative de Hughes Gauchez, pour poursuivre la démarche initiée par Jean Chevaillier, P2R formation s’est enrichie d’une équipe de professionnels (issus du monde hospitalier et libéral) impliqués dans la formation, en France et à l’étranger.

Suivi de l'exécution et évaluation des résultats

  • Feuilles de présence.
  • Questions orales ou écrites (QCM).
  • Mises en situation.
  • Formulaires d’évaluation de la formation.
  • Certificat de réalisation de l’action de formation.

Ressources techniques et pédagogiques

  • Accueil des apprenants dans une salle dédiée à la formation.
  • Documents supports de formation projetés.
  • Exposés théoriques
  • Étude de cas concrets
  • Quiz en salle
  • Mise à disposition en ligne de documents supports à la suite de la formation.
  • Mise en pratique en petits groupes

Témoignages

Hughes GAUCHEZ : 

« Quand j’ai pris en charge mes premiers patients atteints d’insuffisance respiratoire chronique, je pensais que pour les désencombrer, il fallait les faire tousser, cracher, expirer avec force ou prolonger leur expiration par des pressions thoraciques. Plus le temps passait, plus je me rendais compte à quel point la fonction respiratoire est vitale et plus je me posais de questions sur les effets de ma kinésithérapie et sur son efficacité. Il a fallu que je rencontre Jean Chevaillier pour me rendre compte que je faisais l’inverse de ce qu’il fallait faire. Je comprimais une bronche au lieu de l’ouvrir. Je ne redonnais pas au patient le bien être respiratoire alors que finalement, tous les patients obstructifs sont fatigables, dyspnéiques et angoissés.
J’ai compris que chaque patient était unique, sa propre pompe respiratoire, sa propre fréquence respiratoire, son propre volume courant. C’est bien en cela que son drainage ne peut être qu’autogène. « 

Équipe de formateurs P2R Formation